Panier

Le tambour sacré est la forme musicale la plus ancienne chez les peuples autochtones du monde. Pour les Premières Nations, il symbolise le rythme du cœur de la Terre Mère. Il reproduit également le cœur de la mère, que va entendre l’enfant en son sein. Son caractère sacré vient du fait qu’il représente le rôle attribué à la race rouge : protéger notre Mère la Terre.

Outil de communication

Joué dans un élan lumineux par le chaman, une communication avec les ancêtres s’installe et établit un lien entre les mondes terrestre et céleste. Il permet aussi d’amener l’unité dans la communauté. Sa forme ronde, selon certaines croyances, serait inspirée de la roue médicinale, du cercle de parole, du Soleil et de la Pleine Lune, de la forme du cœur des fleurs.

Outil de célébration

Chez certaines nations aborigènes d’Amérique du Nord, les femmes ne peuvent jouer de tambour sacré : elles accompagnent plutôt le rythme par des chants et des danses. Sinon, elles joueront d’un tambour qui n’a pas le caractère sacré, mais s’en abstiendront pendant leur période de lune.

Outil de guérison

Le rythme du tambour sacré, reproduit les battements cardiaques, qu’ils soient lents ou rapides et c’est la médecine la plus simple et profonde du monde aborigène. Des rythmes réguliers qui favorisent la concentration, élèvent la conscience et permettent de se recentrer, sont accessibles en l’album d’Aigle Bleu :   Tambours de la Terre Mère. Avec comme mandat premier la musicothérapie, c’est-à-dire la thérapie par la musique, il favorise des activités comme la méditation, la prière et la danse, pratiquée dans un esprit de libération et qui recrée les mouvements de la nature : les arbres, le vent, l’eau, etc. Il permet aussi une ambiance propice à la lecture, l’étude et l’écriture.

Avec l’aide de machikoués (hochet, maracas) qui ont pour mandat de délier les nœuds de souffrance et de stimuler l’énergie vitale, les rythmes de tambour sacré de ce disque constituent un excellent outil pour faire le vide d’une journée lourde en énergies négatives, et de permettre un regard vers l’essentiel de la vie : l’amour, la beauté de ce qui nous entoure, l’énergie constructive, la gratitude.