was successfully added to your cart.

Pourquoi la sauge blanche est utilisée dans la fabrication des produits Invocations ?

By 11 janvier 2018 Blogue

Un peu d’Histoire…

Il existe plus de 900 variétés de sauge. Cette famille de plantes est considérée comme l’une des plus salvatrices du Moyen Âge, dont les variétés appelées sauge officinale et sauge sclarée. La sauge officinale est réputée pour être tonique, stimulante et adaptogène. Les Chinois n’hésitaient pas à échanger leurs feuilles de thé les plus précieuses pour de la sauge. Louis XIV en avait fait sa tisane de prédilection, alors que les Romains, les Grecs et les Arabes l’employaient comme tonique et en compresses contre les morsures de serpent.

Pour les Autochtones d’Amérique du Sud, on parle de la variété de sauge appelée chia, dont les graines font encore partie de l’alimentation, ayant un riche apport en omégas 3. De plus, l’usage du chia dans l’alimentation est recommandé par un grand nombre de nutritionnistes occidentaux. Le chia se consomme de la même façon que le riz et la semoule de blé.

Les Premières Nations d’Amérique du Nord, utilisent plusieurs variétés de sauges sauvages, dont la sauge blanche, qui pousse dans les déserts de Mojave et de Sonara. Ces territoires couvrent la Californie, le Nord du Mexique et une partie du Nevada et de l’Arizona. Au Canada c’est une variété appelée sauge des prairies qui poussent sauvage et qui est utilisée par toutes les nations du territoire canadien. La sauge est considérée par les Amérindiens comme une plante sacrée, puisqu’elle sert en premier lieu d’offrande de fumée au Créateur et ainsi, sa fumée représente une voie privilégiée pour communiquer avec le monde des Esprits car elle est le moyen de transport de nos prières.

L’utilisation de la sauge en fumigation

Chez ces Nations, la fumigation de la sauge était prisée lors des rituels de purification, mais aussi pour les naissances et les décès. La fumée servait à nettoyer un lieu, les individus et les objets de toutes énergies négatives néfastes.

Ohshinnàh Fastwolf de la Nation Apache, a étudié le processus de fumigation avec des ressources scientifiques, tout en se questionnant sur les raisons qui faisaient que tous les peuples amérindiens utilisaient les mêmes herbes, dont le cèdre et la sauge blanche, pour la purification. Accompagnée de chercheurs, elle a découvert que l’ion positif, moyen de transport de particules de pollution et poussières entre autres, était emporté par la fumée de ces plantes pour laisser la place aux ions négatifs. Les ions négatifs sont bénéfiques pour la santé et sont présents en haute concentration après un orage électrique, sur les montagnes de granit, en bord de mer et dans les forêts de conifères.[1]

Le caractère médicinal de la sauge blanche dans les pratiques autochtones

Pour les Premières Nations, en plus du caractère sacré, la sauge blanche avait également des vertus médicinales. En effet, cette variété de sauge était appréciée pour ses effets astringents, antiseptiques, antimicrobiens, aromatiques, œstrogéniques et toniques.

Ils pouvaient en faire une tisane pour traiter la fièvre, les maux de tête, l’arthrite et la diarrhée. Ils s’en servaient également comme gargarisme, comme rince-bouche, contre les maux de gorge, les lésions de la bouche et la gingivite. Avec une décoction de racine de sauge, ils arrivaient à soulager les douleurs menstruelles, les symptômes de la ménopause et les problèmes de peau. Certaines nations l’utilisaient mêlée à de la graisse d’ours, pour soulager les éruptions cutanées et diverses infections.

Les produits Invocations

Trois de nos produits contiennent deux sortes de sauges sous forme d’huiles essentielles : le CHIIYAAM, le sel de bain aux essences de CHIIYAAM et le gel douche aux essences de CHIIYAAM. Aigle Bleu a donné naissance à cette composition olfactive en s’inspirant de la cérémonie traditionnelle de fumigation, qui pouvait inclure dans la coquille : la sauge, le cèdre, le foin d’odeur et le genévrier. À partir d’huiles essentielles, il a su recréer cette cérémonie, sans les désagréments de la fumée.

CHIIYAAM est un parfum d’aromathérapie dédié à la purification, avec une note de tête composée de cèdre et de mandarine rouge, qui agit promptement et s’estompe rapidement. L’action se poursuit avec la note de cœur, où la sauge blanche est présente. [2] Le cèdre et la sauge se chargent donc, avec leurs ions négatifs, à ramasser en chemin les ions positifs, responsables de la lourdeur de l’atmosphère, et ainsi laisser place à une ambiance plus légère, qui favorise le bien-être, l’ouverture et la clarté.

[1] AigleBleu, Le Sentier de la Beauté, p. 102, Éditions le Dauphin Blanc, 2015

[2] Aigle Bleu, Fragrances sacrées et musiques mystiques, p.34, Éditions Invocation, 2013.